Accueil > CE1-CE2 > CE1 / CE2 : A la découverte de mon village : utilisation des ressources (...)

CE1 / CE2 : A la découverte de mon village : utilisation des ressources halieutiques locales et préparation de la bouillabaisse amenucourtaise In-Epte

vendredi 1er avril 2016 par Régis Picoulier



Dans le cadre du projet "A la découverte de mon village", et afin de mettre en valeur les ressources locales à proximité de la salle des fêtes d’Amenucourt, notre lieu de restauration, il sera permis pour se sustenter lors de la sortie du 4 avril de profiter des réserves halieutiques présentes dans l’Epte ainsi les élèves qui le souhaitent pourront apporter tous les objets et instruments pouvant leur permettre de pêcher leur repas : canne à pêche, hameçon, épuisette, filet dérivant, harpon, palmes, tuba, sonar, manomètre, trident, scaphandre (à casque ou autonome), bob, shark shield, pull marin, torpilles, longue-vue, maillots de bain, casquette de capitaine, bouée, ... sans oublier, bien sûr, les vers de terre et mouches qu’ils auront collectés pour servir d’appâts.



Pour les novices, sans matériel, ils pourront utiliser en priorité des cailloux, ceux qui n’ont jamais pêché jetteront les premières pierres.



Les produits de la pêche serviront ensuite à confectionner dans un esprit de franche camaraderie et avec convivialité le plat qui constitue l’acmé du patrimoine gastronomique local, la bouillabaisse amenucourtaise. Pour rappel, la recette de la bouillabaisse amenucourtaise consiste à faire revenir la totalité de la pêche dans une masse équivalente de beurre (proximité de la Normandie) et d’intégrer en fin de cuisson tous les appâts non utilisés afin d’éviter tout gâchis et pour obtenir un apport protéinique maximal. Ce plat, très riche, est servi généralement seul, on parle alors de repas à menu court.


Il existe différentes variantes de la bouillabaisse amenucourtaise, celle réalisée avec les produits de l’Epte est qualifiée par les Anglo-Saxons d’In-Epte (dans Epte), une autre version à partir des produits de la Seine est appelée d’In-Seine, on remplace alors le beurre par des pneus ce qui donne une saveur caoutchouteuse très prisée des Américains et qui a pour effet une certaine flamboyance capillaire (Donald Trump aurait développé une véritable addiction après un passage en France).


Que les gourmands se préparent.



Un message, un commentaire ?

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?

| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Site de l’école Le Grand Saule (académie de Versailles)
Directeur de publication : M Delaville (IEN)